Confiance en soi, Mood

MOOD -Devenir plus forte et avoir davantage confiance en soi

10 juin 2018

Mood devenir plus forte

 

Hello les filles !!

Bon aujourd’hui c’est dimanche et je me dis que ça fait un bail que je tourne pas mal de choses dans ma tête et que j’ai envie d’écrire dessus. Le truc c’est que je ne sais même pas par quel bout commencer.

Du coup, je vous ai fait deux posts pour le prix d’un, histoire de vous parler de ces dernières semaines et notamment de cette question qui est devenue essentielle pour moi (et même complètement obsessionnelle tellement ça me fait du bien d’y consacrer de l’énergie) : développer ma confiance en moi et je me rends compte combien ça passe par le renforcement de ma force physique et mentale.

On ne va pas se mentir, à la base je suis une grosse feignasse alors faire du sport c’était plus trop ma tasse de thé et encore moins en faire dans une salle de sport. Mais je me suis aperçue qu’il y avait plein de manières de reprendre une activité sportive et qu’on pouvait aborder la salle de sport dans un autre état d’esprit. Si ça vous intéresse je vous ferai un petit post aussi là dessus. Bref ! Pour le moment on va essayer de rester concentrées sur cette idée de devenir plus forte.

Je ne sais pas vraiment comment j’en suis arrivée là, mais ce que je sais c’est qu’en laissant mon intuition me guider de façon plus ou moins anarchique depuis plusieurs mois (et ce n’est pas le plus facile), j’ai finalement réussi à accéder à cette zone confuse au fond de moi et à définir cachée derrière la multitude de besoins contradictoires qui s’affrontaient, quel était MON plus GROS BESOIN.

Qu’est ce que me réclamait naturellement naturellement mon corps et mon mental et que curieusement je leur refusais pour tout un tas de mauvaises raisons (sur lesquelles je reviendrais probablement plus tard) ?

Je sentais que je n’étais pas loin, mais je tournais en rond, je n’arrivais pas à savoir dans quelle direction aller, je commençais à stresser, à me dire que cette histoire de suivre son intuition ce n’était peut-être pas l’idée du siècle, à me mettre la pression sans trop savoir pourquoi et c’est justement cette incertitude qui me stressait et puis, je me suis fait mal en faisant du sport.

Sauf que cette blessure ne guérit pas, que d’autres symptômes plus perturbants sont venus s’ajouter. Je reconnais certains d’entre eux car j’ai été malade il y a 2 ans en arrière et que je pensais cette mauvaise passe derrière moi. Et puis je comprends pourquoi ces symptômes sont là : parce que j’ai repris mes mauvaises habitudes ! 

Je me maltraite sous prétexte de me faire avancer, je m’en demande trop. J’ai quitté la zone de sérénité pour entrer de nouveau dans une zone de turbulences personnelles, mon corps crie haut et fort “STOP” et m’immobilise physiquement pour m’obliger à prendre d’autres décisions.

Qu’est ce qu’être plus forte ?

Je n’ai plus le choix, j’ai donc arrêté tout ce qui n’est pas essentiel pour moi et je m’aperçois que la seule urgence que j’ai aujourd’hui c’est de pouvoir compter sur moi physiquement mais pas seulement … que j’ai besoin de me construire un espace intérieur suffisamment fort pour m’auto-suffire, de recréer ma propre indépendance économique, de faire des vrais choix porteurs de sens et non pas de vivre seulement un jour après l’autre en négociant ou en cédant à d’autres mes aspirations profondes contre un peu de sécurité provisoire ou de l’affection.

J’ai besoin avant toute chose d’être forte, de ne plus avoir peur ni de la solitude, ni des évènements, ni des obstacles, d’être complètement indépendante, de pouvoir non pas me “débrouiller” mais de pouvoir vraiment compter sur moi physiquement et mentalement, de ne plus me sentir en insécurité ou en situation de faiblesse juste parce que je dois être la seule personne sur qui compter.

Chercher à être plus forte c’est mettre ses attentes et besoins personnels sur un autre plan que celui qui nous est proposé par la société, c’est un peu redevenir la femme sauvage originelle (même s’il ne s’agit pas de retourner vivre dans une grotte et de chasser) fortement connectée à elle-même.

Sortir des grosses injonctions wonder woman, super Mum, la parfaite amoureuse, la serial réussite, la bombe sexuelle surlookée qui assure sur tous les tableaux tout en faisant semblant d’avoir quand même quelques petites faiblesses pour rester ce qu’il faut d’humaine. C’est follement séduisant mais complètement fake et pourtant on tombe tous dans le panneau à un moment où un autre.

Devenir forte c’est cesser d’être victime de toutes ces injonctions (souvent doubles ou contradictoires) que l’on connait bien. Quitter le clan des « victimes » pas toujours conscientes que nous sommes pour entrer dans celui des « guerrières » : celles qui se sentent fortes, sures d’elles, s’assument et s’aiment comme elles sont. Plutôt que de chercher à être « plus comme ceci » ou « moins comme cela » : plus mince, meilleure mère, sexuellement active … choisir de devenir forte c’est renoncer à poursuivre ces injonctions stressantes pour préférer développer la confiance en nos incroyables capacités et en nous-mêmes.

 

Emma Perié - tralalamyrtille blog

 

Envisager le rapport à soi différemment

Ça a l’air de rien mais c’est un changement de configuration mentale essentiel car par exemple au lieu de me lever en râlant pour aller bosser, je saute désormais hors du lit car je sais qu’à partir d’aujourd’hui, quoiqu’il advienne, je vais bosser pour moi, pour gagner mon autonomie, regagner le contrôle de mon corps et de ma force qu’elle soit physique et mentale, travailler pour m’épanouir, pour être capable d’affronter seule tous les évènements et les obstacles que la vie mettra dorénavant devant moi.

Au lieu de m’affamer et de faire de l’exercice pour devenir mince, je mange pour devenir plus forte physiquement et faire de l’exercice pour avoir un corps plus résistant sur lequel je pourrais compter. Je m’alimente donc mieux et faire les bons exercices va forcément m’assurer un corps non seulement plus résistant mais aussi beaucoup plus harmonieux et mince naturellement. Vous voyez la nuance ?

En développant sa force physique, on va considérer son corps autrement, non plus comme un corps qui doit absolument rentrer dans un slim ou un 38 et contre lequel on doit se battre en permanence mais comme notre « maison » , cet endroit qui nous abrite et nous transporte, nous permet chaque jour de nous mouvoir, notre outil de liberté et d’aller plus loin. On va alors commencer à en prendre beaucoup plus soin et à l’aimer mais pour les bonnes raisons. Ce qui le rendra encore plus beau que tout ce que vous lui avez infligé jusque là.

En développant sa force physique, en renforçant son mental, on découvre qui l’on est, ce que l’on est capable de faire et on est plus à même de se fixer de nouveaux objectifs respectueux pour soi

Vous avez compris le principe !

Quand on cherche à devenir plus forte, on sort des injonctions stressantes et restrictives tout en se donnant les moyens de développer tout notre potentiel sans aucun stress. Car il est facile de progresser pour s’améliorer dans ce sens alors qu’il est extrêmement compliqué de répondre à des injonctions intenables. Chaque jour, on se sent un peu plus forte (physiquement et mentalement) car même les erreurs nous renforcent et nous apprennent quelque chose, par contre il est intenable de rester toujours mince, de vouloir tout faire parfaitement…On échoue toujours, on est toujours dans l’insatisfaction, la culpabilité, le stress… Mais bon ça vous connaissez déjà !

Je pense que tout comme moi, vous sentez confusément qu’il existe quelque chose au fond de vous, une énergie, une force, quelque chose d’invincible mais que vous ne savez absolument ou pas toujours comment exploiter, ou même que très souvent on n’ose pas exploiter car on sent qu’elle nous mettrait en difficulté face aux hommes de notre vie, notre boss, notre famille, les choix qu’on a fait jusqu’à présent … qu’on risquerait de se retrouver seule si on l’assumait…

Mais en même temps est-ce que vous n’avez pas envie d’être libérée une bonne fois pour toutes de toutes ces peurs et culpabilités qui vous entravent ? De pouvoir vous épanouir, décider de ce que vous aimeriez faire sans avoir sans cesse à le négocier, de pouvoir aimer sans vous placer dans une situation de dépendance affective ou de fuite, de vous sentir bien dans votre peau sans toujours vous préoccuper de savoir si vous avez les bons vêtements ou la bonne taille de jean, de poitrine, longueur de cheveux … de savoir que ce que vous faites à un sens, que vous êtes à la bonne place. Que votre différence et même vos défauts sont votre force… Que quoiqu’il arrive vous trouverez la force de l’affronter, de trouver des solutions et de faire quelque chose de bien de vous-même et des douleurs inévitables auxquelles on est confronté ?

La grande injonction actuelle c’est celle qu’il faut transformer sa vie, se transformer, j’avoue qua ça me saoûle complètement, parce que je pense au contraire qu’il faut d’abord apprendre à faire avec soi-même et à développer ses qualités intérieures et physiques. Ce n’est pas un discours très féminin mais il l’est car il ne s’agit pas de se transformer en une brute épaisse, ni de devenir dure à l’instar de ces femmes qui veulent conquérir un pouvoir masculin mais c’est de se réapproprier cet espace “viril” qui nous est refusé depuis toujours et de le faire en y ajoutant notre féminité.

Et franchement ça marche !!! Que vous soyez seule, en couple, en bonne santé, malade, avec ou sans job… Tout ceci sont des éléments extérieurs, la force qu’on va aller chercher, elle est au fond de vous, pas ailleurs !

Par contre par pitié n’en faites pas une nouvelle injonction!

La force se travaille pas à pas, c’est un processus constructif sur du long terme mais dont vous pourrez sentir les effets dès l’instant où vous l’aurez décidé.

Il suffit d’y penser pour redresser la tête, et changer de posture assise ou en marchant. Tant pis, si ça ne dure que quelques minutes les premiers temps du moment que vous gardez en tête l’idée de devenir forte, mais petit à petit quand votre cerveau l’aura adopté, il corrigera tout seul votre posture. Vous vous surprendrez à marcher d’un pas assuré, le dos droit et le regard décidé.

Après très certainement qu’il y a des filles que cette question n’intéresse pas ou qui ne ressentent pas le besoin de la privilégier ou qui se sentent suffisamment fortes et nous sommes toutes différentes dans notre manière de gérer les difficultés de la vie mais pour moi c’est devenu un vrai besoin.

Alors je ne sais pas… mais est-ce qu’il n’y a que moi qui ressent ce besoin de laisser TOMBER toutes ces foutues INJONCTIONS ET DE DEVENIR PLUS FORTE ?

 

Article lié : Pourquoi devenir forte est plus important que tout le reste (le deuxième article que j’ai écris sur ce sujet aujourd’hui… Ouiii j’étais en forme !! Rire )

 

 

Emma - Blog TralalaMyrtille

Blogueuse curieuse de tout qui a décidé de suivre son intuition
Ce blog est mon espace de partage sur ce sujet (et d’autres) où j’espère pouvoir vous donner envie de vous faire confiance.
J’aime rire, le vintage, le boho, les livres, manger et apprendre. Welcome to my world ! ♥

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Alex 11 juin 2018 at 6 h 58 min

    Oui oui oui et oui ! Je veux me LIBÉRER !
    Merci pour cet article plein de bon sens. Bisous

  • Laisser un commentaire

    %d blogueurs aiment cette page :